Le soleil a heureusement succédé aux deux jours de pluie qui ont précédé la reception de Villeneuve-sur-Lot. Il convient de rappeler que Villeneuve-sur-Lot est l’un des clubs historiques du rugby à XIII francais, le troisième club le plus titré, avec 9 titres de Champion de France (1935, 1959, 1964, 1980, 1996, 1998, 2001, 2002 et 2003).

Et c’est donc par une belle journée, commencée par le repas qui réunissait les amis, les partenaires et les sponsors que le match a pu se dérouler sur une pelouse idéale.

A 15h précise M. Pereira sifflait le coup d’envoi du match qui voyait, dans les rangs de Palau XIII, la première participation d’Amine Miloudi, au poste d’arrière, et celle du dernier arrivé, Daniel Garcia-O’Brien, placé par le staff sur l’aile gauche.

 

Il arrive d’Angleterre, international espagnol, Daniel nous rejoint pour le reste de la saison 2018.

Daniel GARCIA-O’BRIEN

Amine fait sa première apparition sous le maillot des Broncos au poste d’arrière.

Amine MILOUDI

 

 

Le match est très équilibré pendant les premières minutes qui opposait globalement deux styles de jeu, la puissance des avants des Léopards d’Aquitaine au jeu plus large des Broncos.

Le score était ouvert par Palau XIII dès la 6ème minute de jeu, après que les vagues palauencques aient balayé le terrain vers la droite pour rebondir rapidement jusqu’à Julien Bernard sur la gauche, qui marquait à 10m de la ligne de touche. Rémy Marginet ne parvenait pas à transformer. Palau XIII 4 – Villeneuve-sur-Lot 0.

A la 12ème minute de jeu, consécutivement à une période de domination villeneuvoise, Amine Miloudi jouait rapidement la remise en jeu aux 20m, échappait à un défenseur et s’enfonçait sur plus de 40m avant de faire la passe à Daniel Garcia-O’Brien qui était repris à 5m de la terre promise. Le tenu joué assez rapidement permettait à Julien Bernard d’inscrire son 2ème essai après un joli travail sur ses vis-à-vis. Essai non transformé. Palau XIII 8 – Villeneuve-sur-Lot 0.

Malheureusement Joao Paulo de Oliveira devait quitter définitivement la pelouse et Palau XIII, à la suite d’un KO.

Villeneuve se ruait à l’abordage et les Broncos défendaient âprement leur ligne. A la 25ème minute un en-avant dans les 20m permettait à Villeneuve de bénéficier d’une mêlée bien placée et 5 tenus à suivre. Ils mettaient cette situation favorable à profit pour marquer leur premier essai sur la droite. Essai transformé. Palau XIII 8 – Villeneuve-sur-Lot 6.

Un joueur de Villeneuve prenait un carton jaune pour ralentissement du tenu. Après un beau mouvement déployé sur la droite, Karim Madani, auteur d’une belle feinte, marquait sur la droite des poteaux, en bonne position. Rémy Marginet en profitait pour transformer. Palau XIII 14 – Villeneuve-sur-Lot 6.

Une valise d’Amine Miloudi qui perçait côté droit, suivie d’un superbe service vers l’intérieur en direction de Rémy Marginet qui avait senti le coup, donnait l’opportunité à ce dernier d’aplatir entre les poteaux. Rémy transformait son essai. Palau XIII 20 – Villeneuve-sur-Lot 6.

Juste avant la mi-temps, une faute palauencque, à 20m face aux poteaux était converti en point par les Léopards. Palau XIII 20 – Villeneuve-sur-Lot 8.

Mi-temps

A la mi-temps, les propos d’Olivier Elima  sont formulés avec calme et sérénité. Il demande à l’équipe une attention particulière s’agissant de la tenue du ballon quand un joueur des Broncos est plaqué pour éviter sa perte ou un arrachage et dans le même temps félicite le groupe pour avoir bien lutté au sol, pour rejouer rapidement. L’une des clés de la victoire finale résidant dans la rapidité des tenus favorisant la désorganisation de la défense adverse.

A la reprise, la volonté de Palau XIII de distancer définitivement leur adversaire était manifeste. Ainsi à la 47ème minute, à la suite de quelques tenus joués dans les 10m villeneuvois, Rémy Marginet feintait la passe, prenait l’intervalle créé et, sans opposition, marquait à 5 m à gauche des poteaux. Il transformait son essai. Palau XIII 26 – Villeneuve-sur-Lot 8.

La même mésaventure survenait en cette deuxième période à Julien Bernard pour ralentissement du tenu et carton jaune, à la 49ème minute, que celle concernant Villeneuve en première période.

Après une perte de balle qui donnait la possession aux Léopards d’Aquitaine et une faute, les villeneuvois réduisait le score avec un bel essai transformé à la 55ème minute. Palau XIII 26 – Villeneuve-sur-Lot 14.

 

La supériorité numérique et le dernier essai rendaient de l’espoir aux joueurs de Villeneuve. Le match restait indécis et le matelas de 12 points d’avance des Broncos ne paraissait pas être une assurance tous risques…

Quelques instands plus tard, à la 64ème minute, une échauffourée, pour le moins inutile, renvoyait définitivement 2 joueurs aux vestiaires, un par équipe. Amine Miloudi quittait ainsi ses partenaires.

Les deux équipes ne lâchaient rien et envoyaient du jeu pour marquer. Grâce à une pénalité des 20m à droite des poteaux, Rémy Marginet rajoutait deux points dans la cagnotte des Broncos à la 76ème minute et offrait une sécurité supérieure à 2 essais transformés. Palau XIII 28 – Villeneuve-sur-Lot 14.

Palau manifestait une envie de faire encore gonfler le score et Maxime Scimone achevait, en force, le travail de l’équipe, à 15m sur la gauche des poteaux, à la 78ème minute. Essai non transformé. Palau XIII 32 – Villeneuve-sur-Lot 14.

Un coupable relâchement défensif général coûtait 4 points. Cet essai mérité et plein de volonté, mais non transformé, permettait aux Léopards de terminer ce match sur une bonne note. Score final Palau XIII 32 – Villeneuve-sur-Lot 18.

Pas de joie excessive ni démonstrative de la part des Broncos au retour dans le vestiaire mais plutôt le sentiment du devoir accompli accompagnait la fierté d’avoir enfin gagné à Georges Vaills. Pendant ce temps, Tristan Margalet et Sébastien Nietche se faisaient recoudre leurs arcades respectives par le médecin de permanence assisté par Thiérry Bost.

Olivier Elima clôturait les échanges en rappelant que les prochains matchs seraient certainement plus difficiles (déplacement chez le Champion Limoux, réception de Carcassonne suivi de 2 déplacements à Lézignan puis Albi). Il conviendra de s’entraîner ″dur″ pour conserver la même dynamique collective.

Le moment était venu de se restaurer, notamment pour les villeneuvois avec les 4h30 de bus qui les attendaient, de refaire le match (un peu), de parler des prochains (un peu plus) et du démarrage de la Super League 2018. Après leur avoir souhaité un bon retour il était l’heure de rentrer chez soi.

 

Merci à Olivier Ronsiaux pour la majorité des photos de ce match.