Une journée inoubliable !

 

Les prévisions météorologiques que chacun suivait depuis quelques jours se sont avérées conformes à la réalité barcelonaise. Le voyage en bus, avec deux bus au départ du stade Georges Vaills, se déroulait sans encombre sous des giboulées dignes d’un mois de mars !

Elles cessèrent à proximité de Barcelone, quand nous nous arrêtâmes sur l’aire de Montcada pour déjeuner avec la penya des Albères forte de ses quatre bus. Nous saluâmes Hermeline Malherbe qui déjeunait avec nous pour le soutien apporter par le conseil général à l’organisation du match des Dragons au Camp Nou.

Portions individuelles réfrigérées, apéritifs et vins Deprade Jorda attendaient plus de 300 convives faisant paraître soudainement plus petite cette aire d’autoroute !

Les arrivées canalisées des bus (plus de 150) en provenance de France témoignaient de l’expertise des professionnels barcelonais dans l’exercice, maintes fois répété, d’accueillir pas loin de 100000 personnes !

Au sortir du bus nous fûmes pris dans le flot des spectateurs, français et anglais confondus, et emportés vers l’une des entrée en suivant simplement les pas de ceux qui nous précédaient. Nous découvrîmes bientôt le grand vaisseau de béton vers lequel la foule convergeait.

Nous arrivâmes à l’intérieur après avoir passé les différents contrôls peu de temps avant la sortie des Dragons pour l’échauffement et le soleil s’était mis à briller…

Quel stade ! Quelle Pelouse ! Quelle ambiance géniale ! Et enfin, quel match ! Joueurs et spectateurs se sont montrés à la hauteur de ce rendez-vous qu’il ne fallait pas surtout pas manquer. Tous les ingrédients étaient réunis pour cet évènement.

Au final, outre la victoire 33 à 16, les Dragons Catalans ont battu samedi le record d’affluence, avec 31555 spectateurs, pour un match de saison régulière du Championnat anglais, effaçant des tablettes le vieux record, datant de 2005 (25.004 pour un Wigan – Saint-Helens).

La communion joueurs – supporters s’achevait en apothéose par un clapping exécuté conjointement et face à face, chacun remerciant l’autre ! Un grand moment !

C’était déjà l’heure de rejoindre les bus qui, compte tenu de leur nombre, mirent plus de 45 minutes avant de pouvoir s’élancer. C’est avec des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête que chacun regagna sa maison, au retour à Palau del Vidre, vers 22h45.

Samedi prochain, c’est le Magic Weekend à Liverpool !